Isolation thermique par l’extérieur (2)

Le premier article sur la thermographie en contrôle d’isolation thermique par l’extérieur ITE (voir http://www.inforenovateur.com/document/lire/2048) indiquait que, du point de vue de la performance énergétique, 3 problèmes principaux apparaissaient habituellement, qui peuvent être mis en évidence par thermographie et qui devraient servir à améliorer la qualité de ces réalisations. Voyons ici un de ces points, les articles prochains traiteront des suivants.

Changement de fenêtre : que faire, que choisir ? (3/3)

Il a été précisé précédemment que les motivations pour changer une ou plusieurs fenêtres sont multiples. Il faut choisir un type de fenêtre adapté à chaque situation qui peut être différente d’un local à l’autre. Selon le cas, la fenêtre neuve mise en place intégrera ou non un module d’entrée d’air de préférence monté en usine. La présence de ce module sera indépendante qu’il y ait ou non un système de ventilation naturelle (avec conduit) ou une ventilation mécanique contrôlée (VMC).

Changement de fenêtre : pourquoi prendre des précautions ? (2/3)

S’il y a bien un sujet négligé dans le cadre d’une rénovation, c’est la ventilation. Renouveler l’air en permanence dans un logement n’est pas seulement une obligation depuis 1969 dans la construction. Il s’agit de faire en sorte que l’air intérieur pollué par la respiration des occupants (l’oxygène de l’air est nécessaire à l’inspiration et c’est du CO2 qui est expiré) et les polluants issus des matériaux  du bâtiment, des meubles et des appareils soit bien évacué vers l’extérieur et qu’autant d’air « neuf » soit introduit.

Changement de fenêtre : pour quelles raisons ? (1/3)

Qui n’a jamais reçu un coup de téléphone à l’heure du déjeuner chez soi proposant de multiples services : défiscalisation, forfaits téléphoniques avantageux… ou encore et toujours, un changement de fenêtres ? A ce propos, il paraît utile de revenir sur des précautions élémentaires à prendre avant de décider de changer ou de rénover une ou plusieurs fenêtres de son logement.

Rénovation : triple ou double vitrage ?

Le contexte du Grenelle de l’Environnement incite tous les acteurs du bâtiment à trouver des solutions techniques pour répondre aux nouvelles exigences de la RT 2012, mais aussi pour agir sur les bâtiments existants sans « tuer le gisement », c’est-à-dire réaliser des rénovations qui ne seront pas considérées comme insuffisantes 5 ou 10 ans plus tard. Les parties vitrées sont à la fois les plus coûteuses du bâti et les plus complexes à bien dimensionner et choisir. Un nouveau produit semble répondre aux nouveaux besoins : le triple vitrage. Qu’en est -il ? Est-ce pertinent d’abandonner le double vitrage au profit du triple ?

Isolation thermique par l’extérieur : des performances incontestables adaptées à la rénovation

Il aura fallu que se succèdent des nouvelles réglementations de plus en plus exigeantes pour que l’isolation par l’extérieur puisse enfin voir reconnues ses qualités, tout autant thermiques qu’acoustiques. Elimination des ponts thermiques, réduction des chocs thermiques sur le gros œuvre et amélioration de l’isolation phonique sont parmi ses qualités les plus appréciées.