Quels changements pour les CEE en 2014 et la 3e période ?

Les concertations sur la 3e période ont fait apparaître des disparités fortes entre les acteurs du dispositif. Tandis que certains aimeraient continuer avec le même système, tout en y apportant quelques modifications pour le rendre plus souple et plus valorisant, d’autres, tels EDF, GDF ou Total, préféreraient une refonte totale du dispositif, trop « pénalisant » selon eux…

Les CEE et la rénovation énergétique des logements sociaux

Le Grenelle de l’environnement s’est fixé comme objectif prioritaire de réduire la précarité énergétique. Cela concerne notamment le parc du logement social, représentant 4,5 millions de logements. Le plan bâtiment du Grenelle se déploie depuis 2009 pour la rénovation de 800 000 logements d’ici à 2020. Pour cela, des éco-prêts ont été mis à disposition des organismes bailleurs ainsi que le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE).

La valorisation économique des Certificats d’Economies d’Energie

Les Certificats d’Economies d’Energie (CEE) ont été conçus par le législateur comme un outil devant aider les propriétaires de bâtiments à financer leurs travaux d’économies d’énergie. L’objectif est de créer une incitation économique à la réalisation des travaux. Après une période de démarrage, la valeur des CEE a augmenté et le mécanisme joue aujourd’hui pleinement son rôle.

Les Certificats d’Economies d’Energie, un référentiel pour la rénovation énergétique des logements

Il est parfois difficile d’évaluer l’économie à obtenir sur la facture énergétique grâce à des travaux sur l’enveloppe du bâtiment et son système énergétique. Afin de donner une référence simple et commune aux maîtres d’ouvrage et aux opérateurs, le législateur a créé un outil opérationnel : les Certificats d’Economies d’Energie (CEE).