Formation en infiltrométrie : objectifs et durée

en partenariat avec :

Aujourd’hui, la réalisation des tests d’étanchéité à l’air des bâtiments est une pratique courante et parfois obligatoire. Cette compétence de plus en plus demandée, tant pour la construction neuve que la rénovation, nécessite l’obtention de la qualification Qualibat 8711. Première étape : la formation.

Il ne faut qu’entre 3 et 10 jours pour terminer une formation en infiltrométrie. C’est le temps nécessaire pour que le stagiaire apprenne d’une par la théorie indispensable, c’est à dire les enjeux et les problématiques liées à l’étanchéité à l’air des bâtiments. Vient ensuite, la pratique sur le terrain, qui fait découvrir au futur mesureur la réalisation des tests d’étanchéité à l’air (selon la norme NFEN13829 et son guide d’application GA P 50-784).
À l’issue, le stagiaire sait préparer un bâtiment au test, mettre en place et utiliser les appareils de mesures (porte soufflante) et maitriser les logiciels de mesures des différents types de technologie. Il sait aussi détecter les défauts d’étanchéité qui permettront l’amélioration de l’étanchéité à l’air les bâtiments.

Formation simple et compagnonnage

Ces objectifs atteints et validés par un examen, reste au stagiaire à réaliser une mesure d’étanchéité à l’air d’un bâtiment. C’est là dessus que deux styles de formations diffèrent. Dans la formation dite compagnonnage, la formation pratique est fournie. Dans la seconde le stagiaire doit mesurer l’étanchéité à l’air d’un bâtiment de manière autonome, et faire ensuite parvenir à l’organisme formateur, le rapport de mesure.
La formation achevée, le stagiaire joint une attestation de validation à son dossier de demande de qualification Qualibat 8711.
Ces formations coûtent entre 1500€TTC, pour une formation simple, et 6000 € TTC pour une formation compagnonnage.

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

1 commentaire

Formation simple !!! C’est surement parce que la formation est si simple que plus de 90 % de candidats ne vont pas jusqu’au bout.
De plus il y a déjà beaucoup trop d’opérateurs de mesures en France pour un marché qui ne décolle pas suite au non respect de la réglementation RT-2012.

Laisser un commentaire